Candidats: Connexion | Inscription

Un Consultant pour la Réalisation d'une Evaluation Finale

RECRUTEMENT D’UN CONSULTANT POUR LA REALISATION D’UNE EVALUATION FINALE

N°dossier :2021/ML01/CC-01

Termes de référence d’une l’évaluation finale sur le projet

‘’Assistance médicale et nutritionnelle à la population touchée par la crise dans la région de Menaka (BHA6)’’

Bureau for Humanitarian Assistance & Médecins du Monde Belgique

I.             Contexte de la mission

Depuis 2012, le gouvernement du Mali a déclaré que les services de santé seront gratuits dans les trois régions du nord (Gao, Ménaka, Kidal et Tombouctou) afin de répondre aux besoins humanitaires des populations touchées. Cependant, aucun mécanisme de soutien financier n'a été mis en place pour soutenir cette politique et la part du PIB allouée au budget de la santé (6%) n'est pas suffisante pour couvrir la fourniture des soins de santé de base. Par conséquent, dans ces régions, en particulier dans la région de Ménaka, l'accès et la disponibilité de services de santé gratuits et de qualité sont fortement tributaires de l'aide humanitaire.

À ce jour, MdM continue de fournir un soutien en matière de soins de santé dans la région de Ménaka dans 27 centres de santé communautaires (CHC) et un centre de santé de référence (REFHC) dans lesquels le centre de stabilisation des enfants/unités de réhabilitation nutritionnelle (Recovery and Intensive Nutritional Education - URENI) est fonctionnel et opérationnel. Afin d'élargir la couverture géographique, MdM a mis en place trois équipes mobiles pour atteindre les populations vivant à plus de 15 kilomètres (km) des établissements de santé soutenus. Malgré les progrès significatifs réalisés, de nombreux défis restent à relever. L'éloignement des 20 CSC fonctionnels ne permet pas de couvrir l'ensemble de la population. Les grandes distances géographiques, la faible densité et le coût des transports sont également des obstacles à l'accès aux soins de santé et nécessitent l'utilisation de la stratégie des équipes mobiles pour atteindre les communautés éloignées. De plus, en raison de leur autonomie et de leur liberté de mouvement limitées, les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes et allaitantes (PVVIH) sont les groupes les plus vulnérables.

Avec le soutien le soutien du Bureau of Humanitarian Assistance (BHA),  MdM BE met en œuvre, dans le nord du Mali, un projet de santé-nutrition qui est à sa sixième phase de financement. MdM entend répondre aux besoins critiques identifiés et améliorer la qualité des services de santé et des soins offerts aux populations par le biais des structures de santé soutenues, mais aussi renforcer la résilience des communautés et la promotion du contrôle des activités par les populations cibles dans la région de Ménaka, au nord du Mali. L'orientation stratégique des opérations de MdM peut être résumée comme suit :

  • Amélioration de l'accès à des soins de qualité pour les populations vulnérables grâce à la fourniture d'un ensemble essentiel de soins de santé primaires et secondaires dans les 27 CSC et 1 REFHC et à des stratégies avancées pour rapprocher les services de santé des bénéficiaires ayant un accès difficile ;
  • Dépistage et traitement de la malnutrition aiguë sévère dans les URENAS et URENI et son intégration dans toutes les activités grâce à un traitement complet et gratuit ;
  • Surveillance et prévention de la malnutrition dans la population à risque car la situation nutritionnelle est critique dans la région de Ménaka (Enquête SMART 2019 : MAG : 15,3%, MAS 2,4% et MAM : 12,9%), qui est la région la plus critique parmi les 11 régions du Mali selon la classification de l'OMS ;
  • Réponse aux épidémies, aux inondations et surtout aux déplacements de populations et autres crises liées aux conflits provoqués par l'homme dans le DS de Gao et la région de Ménaka ;
  • Références et évacuations pour les urgences médico-nutritionnelles ;
  • Coopération avec les équipes de gestion des ACS dans les districts sanitaires de la région de Ménaka (équipes de gestion, conseils de cercle, service technique pour le développement social, etc.), par le biais de réunions de coordination, de supervision conjointe, de suivi et d'évaluation des activités visant à adapter les stratégies d'intervention à l'évolution du contexte humanitaire et à la diminution de l'aide humanitaire (diminution du soutien financier à partir de 2021) ;
  • Renforcer le cadre de collaboration avec d'autres secteurs et acteurs (services de protection civile, comités intersectoriels au niveau régional et du district) dans le système de surveillance épidémiologique et nutritionnelle.
II.           Description de la mission

Conformément à nos accords contractuels avec Bureau of Humanitarian Assistance (BHA), MdM-BE devrait entreprendre une évaluation finale dans le cadre de ses activités. Cela fournira à l’équipe MdM-BE des perspectives fondées sur des données probantes pour évaluer le projet mise en œuvre, tout en mettant en évidence les bonnes pratiques et les leçons apprises pour un engagement ultérieur avec des parties prenantes essentielles telles que ECD, la DRS, le BHA et d’autres décideurs dans le but d’encourager la répétition des activités et des interventions du projet dans d’autres régions du Mali. Les résultats du projet seront évalués en veillant à ce que le projet soit bénéfique pour les communautés et n’ait pas d’implications négatives sur les schémas de conflit dans la région. En outre, le rapport d’évaluation fera partie de la documentation de l’impact du projet, des résultats et de l’apprentissage auxquels MdM-BE pourra se référer dans la programmation future dans d’autres programmes de pays.

  1. L’objectif général de l’évaluation :

L’objectif général est d’apprécier la pertinence, l’efficacité, la cohérence, la durabilité du projet.

Plus particulièrement cette évaluation s’attèlera à :

  • Évaluer la pertinence du projet par rapport aux besoins des bénéficiaires.
  • Évaluer la pertinence des approches mises en œuvre.
  • Mesurer l’efficience du programme à travers les résultats quantitatifs et qualitatifs atteints ainsi que son efficacité (rapport coût/résultats).
  • Évaluer la cohérence entre les activités prévues pour atteindre les objectifs opérationnels visés si elles sont en rapport avec la politique nationale et en relation avec les interventions des partenaires internationaux.
  • Évaluer si les résultats obtenus par le projet vont durer même après l’intervention.
  • Évaluer la durabilité des résultats; à travers des mécanismes mis en place au niveau des bénéficiaires et des autorités.
  1. Identification des questions de l’évaluation
  • Quels groupes vulnérables des communautés sont pris en compte dans notre programme et dans quelle mesure bénéficient-ils des effets de celui-ci ?
  • Quels résultats les programmes ont-ils obtenus ? Ces résultats correspondent-ils aux objectifs ?
  • Quel est le coût estimé de chaque résultat ? (Coût/ Enfant vacciné ou/ accouchement p. ex). Ces coûts/efficacités sont-ils comparables à d'autres contextes similaires et à la littérature internationale ?
  • Quelle combinaison de mécanismes de financement innovants (accès gratuit ciblé basé sur le recouvrement des coûts, fonds de solidarité, AM(O), etc.) pourrait mieux contribuer à la pérennité du programme.
  • Produits livrables et calendrier
  • Note de Cadrage :

La note de cadrage de la mission, élaborée par le consultant, présente la méthodologie et le plan de travail proposés, ainsi que les outils utilisés pour l’enquête (questionnaires, guides d’entretien, planning, etc.). Ce rapport est soumis au comité de pilotage en amont de la phase terrain.

  • Les livrables :

Le consultant fournira les différents livrables dans les délais impartis en version française sous format électronique.

 

LIVRABLES

NOMBRE DE PAGES

DEADLINE

CONTENU

Rapport de démarrage

Moins de 10 pages

3 jours après le cadrage de la mission

Le consultant doit soumettre un rapport de démarrage (qui deviendra une annexe de l’enquête) après la première réunion de cadrage. Le rapport comprendra :

-       Une méthodologie d’évaluation détaillée ;

-       Les questionnaires proposés et autres outils de collecte de données ;

-       Un plan d’échantillonnage (qui sera convenu avec le comité de pilotage sur base des TdR et du protocole d’enquête) ;

-       Chronogramme détaillé des activités de l’enquête

-       Les limites connues de la méthodologie de l’enquête ;

-       Un plan de diffusion (y compris les séances de restitution).

Rapport provisoire

 

5 jours après la fin de la collecte

Le rapport provisoire de l’évaluation devrait être conforme aux indications du format du rapport final. Le rapport abordera chacun des objectifs identifiés dans les TdR et toute autre question que l'équipe considère comme portant sur les objectifs de l'évaluation. La date de soumission du rapport provisoire de l’évaluation est déterminée dans le plan de travail. Une fois le rapport provisoire présenté, le comité de pilotage aura 3 jours pour examiner et commenter le rapport provisoire, après quoi le MEAL National présentera les commentaires consolidés au consultant. Le consultant sera ensuite invité à soumettre un rapport final révisé après 3 jours, et de nouveau, MdM BE enverra des commentaires sur ce rapport dans les deux jours ouvrables suivant sa soumission, si besoin est.

Rapport final

Pas plus de 40 pages + annexes

2 jours après réception du feedback sur le rapport provisoire

Toutes les données et tous les documents (e.g. comptes rendus focus groupes, entretiens, photos, etc.) du projet seront soumis en entier et devraient être sous format électronique. Des recommandations claires pour l’organisation devront ressortir de l’évaluation.

Le rapport Final:

Le rapport d’évaluation final sera préparé en français et ensuite traduit en anglais après validation (en versions Microsoft Word et PDF) et sera prêt à être distribué après la date de fin de consultance (comme indiqué dans le contrat de consultance entre le consultant sélectionné et MdM-BE). Le rapport final définitif doit intégrer les différents commentaires/ remarques/ échanges/ discussions. :

On s’attend à ce que le rapport final satisfait aux normes MdM-BE et ne compte pas plus de 40 pages (à l’exclusion des annexes, de la page de couverture ou de la table des matières) caractère Arial, police 12 et simple interligne, texte justifié, et doit inclure les parties suivantes, mais sans s’y limiter,

-           couverture et page de titre ;

-           Remerciements ;

-           liste des contenus ;

-           Résumé ;

-           contexte, y compris l’objet de l’évaluation ;

-           méthodologie ;

-           les résultats et les constatations ;

-           conclusion ;

-           Recommandations ;

-           annexes y compris les TDR.

NB : Le consultant ne sera pas rémunéré pendant le temps où MdM-BE donnera son avis sur l’ébauche du rapport d’évaluation. Il est possible que d’autres révisions du projet de rapport soient demandées au cours de cette période.

  1. Produits livrables et calendrier
  • Profil du consultant

Ce poste exige une personne dynamique avec une capacité démontrée à obtenir des résultats dans un environnement exigeant et rapide :

  • Essentiel:
  • Expérience démontrée (au moins cinq ans d’expérience dans la conduite d’évaluations) et solides compétences dans la réalisation d’évaluations de projets d’urgence, dans le secteur de la santé et de préférence avec des ONGI
  • Maîtrise des outils d'évaluation basés sur la recherche sociale, logiciel de traitement de données ;
  • Diplôme d’études supérieures en santé publique et comprenant un contexte épidémiologique ou un autre domaine pertinent pour l’évaluation du projet ;
  • Excellentes compétences interpersonnelles, de communication et de présentation ;
  • Maîtrise du français et de l’anglais ;
  • Connaissance et expérience de travail dans la région de Menaka ;
  • Engagement et compréhension des objectifs, des valeurs et des principes de MdM-BE.
  • Présenter un certificat d'enregistrement délivré par l'Administration compétente ;
  • Avoir réalisé, en tant que consultant, au moins cinq évaluations similaires ;
  • Ne pas être déclaré en faillite ou en liquidation ;
  • Ne pas être en cessation de paiement constatée par une décision de justice autre que la faillite ;
  • Ne pas s'être rendu coupable de fausses déclarations à l'occasion de l'information due pour sa participation aux appels d'offres ;
  • Être en règle vis-à-vis du droit du travail ; vis-à-vis du système fiscal, vis-à-vis de la législation du travail et vis-à-vis de la réglementation sociale.

Désiré :

  • Connaissance et expérience de travail dans la région de Menaka.
  • Planning/ chronogramme envisagé

Cette évaluation doit avoir lieu dans la période allant du 11/10 au 30/10/2021. Un planning provisoire tenant compte des lignes conductrices et échéances contenues dans les termes de référence doit être proposé dans l’offre technique du consultant.

  • Pilotage et communication

Le Comité de Pilotage est chargé de valider les objectifs d’enquête proposés, d’encadrer l’enquête et d’œuvrer à la diffusion des résultats.

Tout au long du travail sur le terrain, le consultant alimentera un échange avec la base de Menaka et la coordination médicale MdM afin de faire le point sur l’avancement du processus d’enquête. Cela pourra se faire en présentiel (de préférence), par mail ou par voie téléphonique. 

Le consultant utilisera le format ci-dessous (possibilité de modification) pour présenter son offre financière qui accompagnera l’offre technique.

 

 

Nombre de jours

Cout unitaire

Total

Remarques

 

Honoraires

 

 

0

 

 

Per diem
(si frais de vie non-pris en charge par MdM-BE)

 

 

0

 

 

Transport

 

 

0

 

 

Transport international

 

 

0

 

 

Transport national

 

 

0

 

 

Hébergement

 

 

0

 

 

Interprète

 

 

0

 

 

Frais de traduction (ex/ rapport)

 

 

0

 

 

Communication

 

 

0

 

 

Autres (à préciser)

 

 

 

 

 

TOTAL TTC

 

 

0

 

 

 

V.          Personnes de contact pour l’offre de consultance

Pour tout renseignement concernant cet appel d'offre, vous pouvez contacter :

  • NIBHUMBA Paul, Coordinateur Médical, par email à l’adresse comed.mali@medecinsdumonde.be
  • Elysé Léonnel NSEE, Coordinateur Ressources Humaines  par email à l’adresse corh.mali@medecinsdumonde.be

En cas de désistement, ou si vous ne souhaitez pas répondre à cet appel d’offres, je vous prie de bien vouloir nous en informer par email.  Une fois la décision d’attribution prise, les soumissionnaires seront informés par écrit. 

VI.         Evaluation des offres

La grille d’analyse suivante permettra à MdM-BE d’évaluer les offres réceptionnées. L’Organisation attribuera une certaine valeur à chaque critère. Sur base de l'évaluation de tous ces critères et tenant compte de la valeur attribuée à chacun, le marché sera attribué au soumissionnaire présentant l'offre la plus avantageuse.

Description

Pondération

1

Prix

/50

 

Score donné à l’offre = (prix de l’offre la plus basse / prix de l’offre) * pondération du critère prix

2

Passage devant un panel

/50

 

Les différents soumissionnaires développeront la façon dont ils comptent mener à bien la mission telle que définie dans le présent cahier de charge. La présentation devra être accompagnée d'un support écrit et devra permettre d'évaluer la qualité des solutions proposées.

2.1

Approche méthodologique

/30

 

Approche et méthodologie appliquées à la réalisation de la mission de consultance

2.2

Expérience

/20

 

Expérience du consultant dans le secteur associatif et dans le partenariat avec des organisations

Pondération totale des critères d’attribution

/100

       

 

Ces critères sont donnés à titre indicatif pour permettre aux candidats de rédiger une offre la plus complète possible. MdM-BE se réserve le droit de modifier et/ou d’ajouter tous critères afin de rendre l’évaluation la plus significative possible.

VII.       Contenu de l’Offre
  • Constitution du dossier

Le dossier de soumission doit comprendre un fichier compressé contenant :

  • Une offre technique (format PDF ou Word) comprenant le CV actualisé du consultant* et une description de l’approche méthodologique envisagée pour répondre aux questions et aux objectifs exposés ci-dessus ainsi qu’un calendrier détaillé.
  • Une offre financière (format PDF ou Word) comprenant une proposition financière détaillée en Franc XOF incluant notamment tous les frais envisagés.
  • Depôt du dossier :

Les dossiers de candidature doivent parvenir par email à l’adresse suivantes :   recrutement.mali@medecinsdumonde.be et consultancy@medecinsdumonde.be avec pour objet « recrutement consultant BHA6-Mali ».

*Les CV du soumissionnaire indiquera clairement et de façon détaillée (organisation, type de prestations et période des prestations), ses expériences similaires.

L’attention du soumissionnaire est attirée sur le fait que le prix total forfaitaire se rapporte à une mission, il y inclut les honoraires et les frais inhérents aux missions (frais de voyage et de séjour). L’offre du candidat, les documents qu’il y sont joints et les documents échangés sont rédigés en français.

Par la présentation de son offre, le soumissionnaire accepte toutes les clauses du Cahier des Charges et renonce à toutes les autres conditions. Si le pouvoir adjudicateur constate, lors de l’analyse des offres, que le soumissionnaire a ajouté des conditions qui rendent l’offre imprécise ou si le soumissionnaire émet des réserves quant aux conditions du Cahier des Charges, le pouvoir adjudicateur se réserve le droit de considérer l’offre comme substantiellement irrégulière.

VIII.     Délais

Les offres doivent parvenir à la personne de contact par voie d’e-mail, au plus tard, le 30/09/2021 à 00 h00.

 

Les soumissionnaires seront informés de l’issue de la procédure au plus tard le 04/10/2021.

  • Société Medecins du monde Belgique
  • Secteur Administration
  • Ville Non Précisée
  • Date de publication 14 Septembre 2021
  • Date limite de dépot 30 Septembre 2021
  • Téléphone 00000