Candidats: Connexion | Inscription

Un Consultant National pour l’Etude Diagnostic et de Référence

TITRE : UN CONSULTANT NATIONAL POUR L’ETUDE DIAGNOSTIC ET DE REFERENCE POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PROJET : JEUNES –EDUCATION –PAIX ET CITOYENNETE

LOCALITE : REGIONS DE KOULIKORO (CERCLES DE KOLOKANI, NARA, BANAMBA, DIOILA), DE SEGOU (CERCLES DE NIONO, Ségou, MACINA, BLA)

I. Contexte et justification :

Le Mali, avec ses 1 241 238 km2, est le plus vaste Etat d’Afrique de l’Ouest après le Niger, mais les 2/3 de cette superficie sont désertiques. Le pays est confronté depuis plus d’une décennie aux conséquences du changement climatique dont la crise alimentaire. A cette crise s’est greffée à partir de janvier 2012, une crise politico-sécuritaire, suite à la rébellion armée au nord et au coup d’Etat intervenu en mars de la même année. Ces deux crises ont eu des conséquences graves sur les services sociaux de base, le processus démocratique et la gouvernance. Le système éducatif a subi un grand coup avec la destruction des structures de gestion de l’école, des établissements scolaires, le déplacement à l’intérieur, (vers la partie sud du pays) et à l’extérieur (dans les pays limitrophes, comme le Burkina Faso, le Niger, la Mauritanie) et la démoralisation du personnel enseignant.

Du début de la crise à nos jours, plusieurs options ont été envisagées par la communauté internationale et la société civile Malienne, les groupes armées et le Gouvernement du Mali pour circonscrire la crise politico-sécuritaire. Il s’agit de l’option diplomatique (tenue de la conférence d’entente nationale, des concertations locales et communautaires autour de la paix, de différentes rencontres au sein de la CEDEAO et de l’UA etc.), du recours à l’option militaire (Barkhane, MINUSMA, G5 Sahel, renforcement récemment des capacités de défense des FAMA). Ces différentes options semblent ne pas venir au bout de l’épineuse question de la paix en République du Mali de 2012 à nos jours tant il est constant que le tissu social a été mis à rude épreuve dans le pays.

Actuellement, les Nations Unies et diverses recherches et initiatives appellent à une participation et une influence accrues des jeunes dans la consolidation de la paix - au Mali comme dans le monde. Pourtant, au Mali, les interventions socio-économiques et politiques et les espaces pour les jeunes hommes et femmes qui veulent contribuer à la construction de la paix dans le pays, sont limités. Néanmoins, le développement actuel du Programme National d'Education à la Paix/Culture de la paix par le Ministère de l'éducation au Mali qui sera introduit dans l'enseignement primaire et secondaire reflète la reconnaissance du rôle de consolidation de la paix dans l'éducation et offre une opportunité.

Le rôle de l’éducation, de la formation professionnelle et l’éducation à la citoyenneté comme vecteur de consolidation du tissu social et de renforcement de la cohésion sociale et communautaire entre les enfants, les jeunes, les organes de gestion de l’institution scolaire n’a été jusqu’ici sérieusement scruté, alors même que les deux régions cibles (Koulikoro et Ségou) regorgent un grand nombre d’écoles en termes d’offre aux apprenants et à leurs parents.

En prélude au démarrage des activités du présent projet financé par Oxfam à travers la coopération Danoises et mis en œuvre par CAEB avec les structures partenaires (AJA Mali et AJCAD), Oxfam au Mali envisage de réaliser une étude situationnelle dans les deux régions cibles du projet (régions de Koulikoro et Ségou).

Les présents TDR se situent dans ce cadre et visent à faire une situation de départ pour les éléments cités ci-dessus et donner des orientations sur les stratégies de mise en œuvre et une appropriation du projet par les des populations.

II. Objectifs de l’Etude :

2.1. Objectif général : L’étude a pour finalité d’établir une situation de départ, d’outiller le projet de mécanismes efficaces de sensibilisation et de conscientisation des populations (jeunes – femmes et hommes) sur les thèmes relatifs à la consolidation de la paix et la citoyenneté et d’effectuer une étude de référentielle de Baseline sur les principaux indicateurs de performance du projet.

L’étude aura aussi pour vocation d’éclairer les acteurs sur une cartographie des conflits afin de mieux orienter les acteurs sur les stratégies pour la consolidation de la paix.

Le document de l’étude diagnostic et de référence sera un document de base pour CAEB et les autres structures de mise en œuvre (AJA Mali et AJCAD) et leur partenaire Oxfam dans l’initiation et la mise en œuvre des activités d’information et de sensibilisation en direction des cibles et acteurs du projet. Il permettra au chargé de suivi évaluation du projet et d’Oxfam de mieux mesurer les effets et impacts du projet à travers la situation référentielle dégagée par l’étude.

2.2. Objectifs Spécifiques :

  • Etablir une situation de départ du projet sur la perception et les pratiques des communautés (jeunes –hommes-femmes) sur les thématiques liées à la consolidation de la paix et la citoyenneté sur le niveau de représentation des jeunes dans les instances décisionnelles pour la consolidation de la paix (régional, local et communal) ;
  • Etablir une situation de départ sur le niveau d’accompagnement des jeunes (Filles et Garçons) dans les apprentissages, les initiatives de projets, que les mesures de stratégie pouvant influencer le passage des jeunes à l'autonomisation ;
  • Faire un inventeur des outils d’information et de sensibilisation des populations, acteurs et partenaires pour une consolidation des actions de paix
  • Elaborer une cartographie des partenaires intervenant dans les différents thématiques d’intervention du projet et dans les zones d’étude.
  • Identifier les villages où les jeunes sont plus exposés aux conséquences des conflits et participent moins aux activités citoyennes
  • Faire une cartographie et analyse des types de conflit dans les zones d'intervention
  • Produire un rapport d’étude prenant en compte la situation de référence et les éléments principaux pour la stratégie de d’intervention

  • Faire une étude de Baseline en fonction des principaux indicateurs du programme en lien avec les différents thématiques.
  • Fournir une base de données de référence structurée des différents thématiques du projets.

III. Résultats attendus :

  • Une situation de référence du projet sur la perception et les pratiques des communautés sur les thématiques liées à la consolidation de la paix et la citoyenneté est établie, des évidences sont disponibles sur le niveau de représentation, ainsi que le niveau d’accompagnement des jeunes ;
  • Des mécanismes / outils d’information et de sensibilisation des populations, acteurs et partenaires disponibles pour une consolidation des actions de paix et de citoyenneté sont identifiés,
  • Les villages où les jeunes sont plus exposés aux conséquences des conflits et participent moins aux activités citoyennes et économiques sont identifiés,
  • Une cartographie et analyse des types de conflit dans les zones d’intervention sont disponibles,
  • Une cartographie des partenaires intervenant dans les différents thématiques d’intervention du projet et dans les zones d’étude est élaborée,
  • Un rapport prenant en compte la situation de départ et les éléments principaux de la stratégie d’intervention est produit.
  • Une étude de Baseline avec une base de données de référence des indicateurs sur les différents thématiques est réalisée.
  • Un atelier de validation du rapport provisoire de l’étude diagnostic et de référence sous le lead d’Oxfam est facilite.

IV. Méthodologie : 

La mission d’étude/diagnostic se déroulera selon une méthodologie proposée par le consultant. Toutefois la mission aura au moins quatre phases dont :

Une première phase : Au cours de laquelle le/la consultant/Consultante devra réaliser un diagnostic et établir l’état de lieu global sur la perception et les pratiques des communautés sur les thématiques liées à la consolidation de paix et la citoyenneté.

Elle devra permettre de relever les contraintes /barrières (administratives, institutionnelles, légales, culturelles, et sociales) qui empêchent les jeunes des communes cibles de participer pleinement aux actions citoyennes de développement et aux prises de décision. Elle fournira des recommandations pratiques pour mieux intégrer l’analyse du genre dans les actions du projet. Elle devra enfin, identifier les acteurs clés et personnalités influentes qui peuvent défendre et porter des initiatives, chacun dans son domaine d’influence ;

Cette phase inclura la réunion de cadrage, qui permettra aux deux parties (Oxfam et consultant /Consultante afin d’avoir une compréhension partagée de la mission.

Oxfam sera disponible pour orienter le consultant dans la recherche documentaire et mise en relation lié à la thématique de la paix tant à l’interne d’Oxfam et auprès des autres intervenants au Mali sur la thématique éducation à la paix.

Une deuxième phase : Au cours de laquelle le/la consultant/Consultante devra identifier et faires une liste des outils de sensibilisation et d’information des communautés sur les thématiques liées à la consolidation de paix et la citoyenneté en vue d’orienter les acteurs sur l’existant pour mieux consolider le travail à venir. Une enquête de référence sur les indicateurs de performance du programme sera réalisée durant cette phase.

Une troisième phase : qui sera consacrée à l’atelier de restitution des résultats de l’étude auprès des communautés, partenaires et cibles du projet.

Une quatrième phase : Consacrée à la production de la base de données de référence et du rapport final de la prestation.

NB. La Prestation doit durer au plus 30 jours y compris les jours non ouvrables, c’est-à-dire de la date de début au dépôt du rapport final de diagnostic et de référenceLe calendrier de travail détaillé devra être élaboré et précisé par le consultant.

V. Zone d’intervention : l’étude sera réalisée dans la région de Koulikoro (Kolokani, Nara, Banamba, Dioila (Région de Koulikoro) et la Région de Ségou (Niono, Ségou, Macina, Bla)

VI.Rapport à soumettre : 

Le Consultant devra soumettre à l’approbation d’Oxfam les rapports suivants :

  • Rapport diagnostic provisoire contenant l’état de lieu détaillé de la situation de départ du projet y compris les données de référence  structurée sous format base de données.
  • Rapport diagnostic final contenant l’état lieu détaillé de la situation de départ du projet y compris les données de référence  structurée sous format base de données.
  • Outils/mécanismes de sensibilisation provisoire disponibles
  •  Un répertoire de personnes ressources (Partenaires, autorités administratives, etc.).

Tous les rapports devront être rédigés en français et être présentés en version informatique (format Word) et en version papier, en 3 exemplaires)

VII. Profil et qualification du consultant :

Le/la consultant/consultante doit disposer des qualifications suivantes :

  • Expérience en matière d’études diagnostic et de référence.
  • Expérience sur l’éducation et les compétences professionnelle des jeunes
  • Capacité d’analyse et expertise en genre
  • Expérience sur les thématiques lies a la consolidation de la paix et la citoyenneté
  • Expérience en suivi-évaluation et gestion participative de projets
  • Être qualifié/e dans le domaine de conception et de mise en œuvre d’enquêtes socio-économiques et expérience avérée dans ce domaine,
  • Disposer d’au moins trois années d’expérience similaires avérées (attestation de bonne fin d’exécution) dans le domaine du diagnostic participatif au cours des trois dernières années.
  • Le/la consultant/consultante doit en outre avoir une maitrise du français parlé et écrit, une capacité d’écoute et  d’animation,  une capacité d’analyse et de synthèse.
  • Avoir un minimum d’expérience dans la conception des bases de données.

VIII.Critères de Sélection

Les propositions seront évaluées sur la base de critères techniques et financiers : a) Critères Techniques (70%) seront basés sur les termes de référence et se référeront à la proposition technique soumise par le consultant ou la société de conseil. L’expérience et la capacité technique du consultant compteront pour 70% et leur évaluation sera basée sur les éléments ci-dessous :·  La compréhension des termes de référence· La méthodologie proposée pour la conduite de l’intervention, · Le calendrier proposé, · L’expérience générale et spécifique du  consultant ou du bureau d’étude, · Le profil du consultant proposé et son expérience générale et spécifique, b) Critères Financiers (30%) L’offre financière représentera 30% pour l’évaluation de la proposition.

NB : Le/la Consultant /consultante souhaitant réaliser ladite étude devra soumettre un CV, une note méthodologique synthétique (proposition de techniques de collecte et de traitement de l’information, les profils des ressources humaines qui seront mobilisées et un plan de travail) et une proposition financière.

  • Les sociétés de service et les associations de la société civile souhaitant réaliser cette consultation devront soumettre une présentation de la société/association, une note méthodologique synthétique (proposition de techniques de collecte et de traitement de l’information, les profils et le nombre de structures qui seront touchées par l’enquête et un plan de travail) et une proposition financière.

XI.CONTROLE DE QUALITE D DES OFFRES TECHNIQUES ET FINANCIERES

Oxfam se réservera le droit d’avoir une séance de discussion sur la faisabilité pratique de l’’étude lors d’une interview technique avant de signer le contrat de prestation.

X. Dépôt des offres techniques et financières :

Les candidats sont invités à déposer leurs offres techniques et financières sous plis fermés dans les bureaux d’Oxfam Mali à l’adresse suivante : Hamdallaye ACI 2000 derrière la bibliothèque nationale du Mali Tel : +223 20 21 08 05 / 20 21 24 25 / 20 21 24 24., ou envoyer directement par voie électroniques à l’adresse suivante : ktraore@oxfam.org.uk , au plus tard le Mardi 06 novembre 2018 À 0h00 GMT.

  • Société OXFAM
  • Secteur Éducation
  • Ville Les Régions de KOULIKORO et SEGOU
  • Date de publication 30 Octobre 2018
  • Date limite de dépot 6 Novembre 2018
  • Email ktraore@oxfam.org.uk
  • Téléphone 20 21 08 05